Featured

Dire non est un droit. Dire oui est un choix.

J’écris cet article, imprévu au bataillon mais abordant un sujet qui me tient à coeur et que je trouve terriblement important : le droit de dire non. Je crois qu’on ne discerne plus la différence entre le « oui » par envie, le « oui » par pression, le « non » par droit et le « non silencieux ». J’aimerai aujourd’hui lever cette sorte de voile, pour dire aux personnes qui hésitent, qui n’osent pas : que dire non est un droit et dire oui est un choix. 

Dire non est un droit 

Qui n’a jamais suivi ses amis dans des plans un peu foireux ou fait des actions qu’au fond il ne souhaitait pas, ou s’est laissé emporter dans un tourbillon par peur de ce petit mot : « non » ? 

Personnellement à 25 ans, je ne pourrai plus compter le nombre de fois où j’aurai aimé sortir ce mot de ma bouche d’une manière ferme et affirmée. Oui parce qu’il est déjà dur de dire non mais si ce petit mot a le malheur de sortir fébrilement de notre bouche alors en face de nous, nous pouvons avoir affaire à de l’insistance, du jugement, de l’incompréhension, etc..

Pourquoi ne pas dire non, tout simplement ?

Je trouve que c’est un petit mot mais qui bloque souvent en travers de ma gorge. J’ai peur de blesser l’autre, de décevoir, faire de la peine, être jugée, etc.. Oui parce que si tu ne veux pas faire telle ou telle chose tu n’es pas marrante, trop sérieuse, vieille avant l’âge, ou alors tu vexes.
Mais parfois ne pas dire non laisse place à de terribles conséquences. Je ne vais pas vous donner 36 exemples mais je voudrai insister sur le fait qu’il ne faut pas hésiter à dire non clairement à la ou les personnes devant nous. 

On a le droit de ne pas vouloir, de ne pas avoir les mêmes envies ou besoins que les autres. On a le droit de refuser des actes et surtout de se respecter soi-même. 

Ne pas respecter ses choix, c’est accepter de se délaisser 

Ne pas respecter ses choix c’est accepter de se délaisser, de faire passer l’envie de l’autre avant son besoin et son droit de refus. 

Refuser est un droit vital et un devoir envers nous-même et ce n’est pas grave si l’autre est vexé, énervé, insatisfait, triste ou déçu. Pourquoi est-ce que ce devrait être nous qui nous sentions mal ? Pourquoi à notre détriment ? Il n’y a aucune réponse sensée qui pourrait contredire ceci. 

Dire oui est un choix

Je ne prône pas le « non » à tout va. Et évidemment parfois il faut savoir se faire violence pour vivre des expériences, affronter des peurs, relever des défis, rencontrer de belles personnes et en apprendre plus sur soi-même. 

Mais dire oui ne néglige pas la réflexion à avoir avant ce petit mot 

Dire « oui » est un choix et une ouverture à de multiples aventures qui peuvent être plus ou moins bonnes. Mais honnêtement : on a souvent un pressentiment et on sent souvent si c’est une expérience bénéfique pour soi. C’est LA question à se poser avant d’agir : vais-je en tirer quelque chose de bon ? Est-ce que cette expérience peut m’apporter quelque chose ? En ai-je vraiment envie ? Bon ça fait trois, mais la première est la plus importante. 

Parfois les risques et même quelques blessures sont bons à prendre, on s’en remet souvent ! 

Balayer les possibles regrets et amertumes

Mais là où est la différence entre le « non » silencieux et le « oui » affirmé c’est le regret et la culpabilité. Il faut pouvoir être en paix avec ses actes. Alors parfois on fait des erreurs, mais c’est comme se faire un tatouage : il est difficile de regretter un tatouage qui a une certaine signification à un moment présent même si notre personne et nos goûts changent plus tard. Pour nos actions c’est pareil : si sur le moment on est en accord avec nous-même, qu’on le fait pour nous seul et que l’on en a envie, alors c’est inutile de regretter plus tard. C’était une expérience, un besoin, une envie et il y aura forcément quelque chose de positif qui en sortira. 

J’avais besoin, envie d’écrire à ce sujet. Vivre des expériences est essentiel mais il faut les vivre avec envie et pour soi. Pas pour quelqu’un d’autre, pas par obligation, pas par devoir et pas par peur mais pour nous amener vers quelque chose de bon. Les autres ne supporteront pas à votre place vos regrets et vos malheurs. Vous êtes la seule personne pour qui vous vivez, alors prenez soin de vous. 

Voici les deux petites phrases à retenir en cas de doute : « Dire non est mon droit. Dire oui est mon choix. » 

N’hésitez pas à échanger sur ce sujet avec moi en commentaire, par mail ou sur mes réseaux. C’est un sujet important et je serai à l’écoute de toute personne.

J’espère que vous passez un beau début de semaine et si ce n’est pas le cas : tout peut encore changer ! 🙂 

Les Couleurs d’une Vie.🌹

11 réponses sur « Dire non est un droit. Dire oui est un choix. »

  1. Tout à fait d’accord avec toi, je me reconnais beaucoup dans ton article et je pense que l’on fait souvent des choses par « obligation » alors que parfois un simple « non » nous apporterait satisfaction et sérénité ✌🏻Yoloooo

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ton article super intéressant. Personnellement, dire non à toujours était très compliqué pour moi d’autant plus que je suis quelqu’un qui a un « problème » de desirabilité sociale, qui veut donc tout faire au mieux pour plaire/satisfaire à son entourage et au boulot. Ce qui amène à dire oui à toutes les propositions de soirées ou à dire continuellement oui quand on te donne du taf.
    Alors j’apprends au quotidien à dire non et même s’il y a encore un boulot énorme, ça avance. En fait, c’était devenu un mécanisme inconscient donc déjà en prendre conscience c’est beaucoup pour moi.
    Merci d’avoir parlé d’un sujet comme celui-ci.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou, merci pour beaucoup ton partage ! Effectivement, prendre conscience des choses c’est déjà faire la moitié du chemin. Dire oui à tout doit être vraiment fatigant et stressant pour toi à force… J’espère que tu vas continuer ton travail de résistance au « oui » lorsque tu n’en as pas envie ! C’est un exercice à faire au quotidien :/ Je te fais plein de bisous et te souhaite une très belle journée ! 🌹

      J'aime

  3. C’est en effet un sujet ..essentiel ! Ne pas savoir dire non peut avoir de graves conséquences pour soi même.. on doit apprendre dès l’enfance que l’on peut dire non même à des adultes ! Il faut s’écouter et oser affirmer ses choix. Merci pour ton article très utile !

    Aimé par 1 personne

  4. Ton article est très intéressant. Il porte effectivement sur un sujet essentiel qui est pourtant relativement peu évoqué. Malheureusement, répondre « non » est difficile à dire pour bon nombre de personnes alors que comme tu le dis, c’est pourtant un droit. J’aime beaucoup les deux petites phrases à retenir auxquelles je vais essayer de penser en cas de besoin. Merci !

    Aimé par 1 personne

  5. Il y a beaucoup de gens qui disent oui mais qui ne respectent pas leur parole, car ils n’osent pas dire non mais n’ont pas envie non plus de faire ce qu’on leur a demandé. Du coup ne pas oser dire non c’est aussi prendre le risque de ne pas respecter sa parole et de s’attirer la colère des autres. Et donc, qu’on ose dire non ou pas, une demande qu’on nous fait risque toujours de mal tourner, c’est compliqué mais c’est la vie. ^^
    Ton article est super. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oui c’est bien vrai, parfois on dit oui pour faire plaisir mais on ne parvient pas à faire ce qu’on a promis… Il faut vraiment respecter ses propres choix et envies, c’est tellement important !
      Merci pour ton retour, belle journée à toi 🌹

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s