Achats compulsifs : des progrès ?

Voilà quatre mois déjà que j’ai écrit mon long article sur les achats compulsifs, où je vous parlais de mon histoire et où je vous donnais 8 conseils pour essayer de s’en dépêtrer ! C’était un article que j’avais besoin d’écrire car c’est un sujet sérieux mais j’en avais aussi besoin pour me donner l’énergie d’avancer et de prendre les bonnes décisions. Je ne l’ai pas écrit en étant « guérie » mais dans le but de le devenir et je voulais aujourd’hui faire une sorte de mise au point pour vous dire, après avoir suivi ou non mes conseils : comment est-ce que je me sentais. Quels progrès ai-je pu faire et qu’est ce que je n’ai pas réussi à tenir. 

Les conseils que j’ai réussi à tenir :

Faire une introspection :

C’était le premier conseil que je vous donnais car j’estime que pour guérir d’une addiction, il faut comprendre pourquoi est-ce que l’on succombe de cette façon à la tentation et pourquoi est-ce que ça en devient un problème.
Ce conseil m’a été facile à tenir étant donné que je fais depuis quelques années une psychanalyse, mais les achats compulsifs n’est pas le seul sujet que j’aborde, donc ça avance doucement mais sûrement.
L’écriture m’aide beaucoup en général… Parfois j’écris dans le métro quand je rentre chez moi, après avoir fait quelques folies regrettées et ça me fait du bien… Des fois je réalise certaines choses et des fois non mais dans tous les cas j’extériorise de mauvais ressentis. 

Me poser certaines questions au moment fatidique :

Je vous conseillais aussi de vous faire une liste de questions à vous poser au moment où vous sentez l’achat compulsif arriver. Je ne me les pose pas toutes mais il y en a certaines que je me pose maintenant presque systématiquement et qui parfois arrivent à me faire reposer l’objet et résister à l’achat.

  • Est-ce que je vais vraiment mettre ce vêtement ? N’ai-je pas quelque chose de similaire qui pourrait faire l’affaire ?
  • Est-ce que c’est réellement indispensable par rapport à son usage ?
  • Est-ce vraiment ce que je recherchais ? Ce pour quoi je suis entrée dans ce magasin ?
  • Est-ce que cet article vaut vraiment le coup ? (Prix, usage, qualité…)
  • Cet achat peut-il attendre ? 

Faire le tri :

J’avais déjà fait un gros tri avant d’écrire mon article il y a quatre mois donc je n’ai pas eu tellement besoin d’en refaire un… J’ai quand même trié quelques affaires d’été que je ne mets plus depuis des années et je me suis forcée à tout essayer, toutes mes robes, etc.. Mais ce n’était pas le tri de l’année ! Je pense que celui de la rentrée va être nettement plus important étant donné que je vais déménager, je vais être obligée de me séparer de beaucoup d’objets et habits je pense…

Faire une liste des dépenses du mois à venir :

Je note maintenant à chaque début du mois :

  • les dépenses obligatoires que je vais avoir (médecin, forfait, esthétique, cadeaux d’anniversaires…) ;
  • l’épargne que je souhaite mettre de coté ;
  • les dépenses facultatives pour me faire plaisir selon ce qu’il me reste (sorties, shopping, coiffeur…).

Ça me permet de mieux me rendre compte des dépenses que je peux me permettre durant le mois.

Faire une liste des dépenses quotidiennes : 

Ensuite sur une page à coté j’écris toutes les dépenses « réelles », c’est-à-dire celles que j’effectue réellement. Ça comprend les dépenses obligatoires ainsi que celles qui n’étaient pas prévues. Je fais le total ensuite de mes achats compulsifs et je me rends vraiment compte de ce que je fais de mon argent. Pour une fois je l’ai devant les yeux et c’est beaucoup plus concret. 

Épargner :

C’était un conseil que je vous donnais : mettre de l’argent de côté dès le début du mois ! Parce que j’attendais toujours la fin du mois, sauf que je n’avais plus d’argent pour le faire. Je suis vraiment contente parce que j’arrive à épargner maintenant dès le début du mois : je fais le calcul de mes dépenses obligatoires et je me laisse environ 300 euros pour vivre le mois, tout le reste je l’épargne ! Les 300 euros ne sont jamais suffisants pour l’instant, parce que je succombe toujours à des achats compulsifs et c’est le début des réservations de vacances donc ce n’est pas évident. Mais je dépense dans tous les cas beaucoup moins que si je laissais tout mon argent sur mon compte. 

Essayer avant d’acheter :

C’était un de mes conseils que je souhaitais le plus mettre en application car je sais que le résultat est complètement différent lorsque j’essaye en boutique avant d’acheter que lorsque je prends l’article en me disant « au pire je le rendrai ». C’est un conseil que je tiens on va dire les trois quarts du temps, je me force autant que possible car ça me permet de résister beaucoup plus facilement. L’achat devient beaucoup plus réfléchi. J’ai remarqué que lorsque je vois un vêtement je le sublime dans ma tête. Je me dis qu’il serait génial avec telle tenue, que c’est ce qu’il me manquait pour me combler etc. donc si je ne l’essaye pas je vais l’acheter en me disant que c’est la pièce parfaite. Par contre si je l’essaye : soit effectivement je l’adore et je vais le prendre, soit je vais me rendre compte que finalement ce vêtement n’est pas si dingue que je ne l’imaginais, je prends le temps de réfléchir et très souvent je repose l’habit car je suis déçue mais bizarrement pas spécialement frustrée ! Et entre les 10 habits que j’emmène en cabine, il est beaucoup plus facile de faire un choix une fois qu’on les a sous les yeux, qu’on les a portés réellement. 

Se désinscrire des newsletters : 

Je vous avais parlé de cette inondation quotidienne de tentations et d’incitations à la consommation, presque malsaine que l’on subit avec leur promos etc. dans notre boite mail. J’avais donc dit que j’allais faire un gros tri de ces newsletters et c’est ce que j’ai fait ! Je me suis désinscrite d’à peu près une trentaine de newsletters en tout genre et ce tri fait du bien ! Je ne pensais pas que j’étais inscrite à autant de sites d’ailleurs…

Les conseils que je n’ai pas réussi à tenir : 

Faire une liste de ce que je possède :

Je voulais répertorier tout ce que je possédais à peu près. Par exemple combien de tee-shirts blancs, de jeans noirs, de baskets, etc.. C’est quelque chose que je n’ai pas pris le temps de faire encore. Je pense que ça pourrait m’aider à me rendre compte de la quantité de vêtements et accessoires que je possède et sûrement de mieux relativiser une fois en magasin. 

Se déconnecter des réseaux sociaux : 

Les réseaux sociaux (Instagram et Pinterest pour ma part) sont une belle source d’inspiration mais surtout une belle source d’envies… Leur but est de nous faire rêver, de nous donner envie et c’est pour ma part une belle torture ! Je ne peux pas me permettre de m’offrir tout ce que je vois mais il y a tellement de tentations au quotidien… Ce n’est pas toujours évident. C’est très compliqué avec mon blog de m’éloigner des réseaux sociaux mais j’aimerai bien parfois arrêter quelques semaines et laisser mon crâne et mes yeux « respirer »… Mais c’est difficile de communiquer avec ses abonnés sans les réseaux sociaux…

Oublier ma carte bleue :

Je pense que c’est le conseil phare que je dois adopter car je pense le plus efficace. Il s’agit de laisser sa carte bleue à la maison et de ne sortir qu’avec des espèces. La carte bleue permet de vider son compte en quelques secondes ! Avec les espèces, nous sommes obligés de les contrôler et surtout on les vois partir petit à petit… Je pense que si au début du mois je tirais ces 300 euros que je répartissais en plusieurs enveloppes (shopping, sorties…) et que j’abandonnais ma carte bleue à la maison quand je sors, je serai obligée de m’y tenir ! Evidemment ne pas prendre les 300 euros lorsqu’on sort faire un peu de shopping hein 😉 Bon ça ne marche pas pour le e-commerce, surtout que si comme moi vous connaissez vos numéros de carte bleue par coeur, c’est fichu !

Me tenir à mes dépenses :

Bon, c’est bien beau de faire la liste des dépenses que l’on s’autorise à faire mais encore faut-il la tenir ! J’avoue que je succombe encore à beaucoup d’achats compulsifs. J’ai encore du mal à me faire violence, à me raisonner, etc..
I confess : il m’est arrivé il y a quelques jours d’essayer des chaussures et je voulais les deux paires. Je n’arrivais pas à me faire à l’idée d’en abandonner une des deux mais je ne pouvais pas me les offrir… Je me suis donc fait un virement express d’un compte d’épargne sur mon compte courant pour pouvoir succomber à mon désir. C’est quelque chose que je n’avais encore jamais fait et bien que je sois heureuse d’avoir ces deux paires de chaussures je m’en veux car c’est de l’argent que je mets de coté pour des choses bien plus importantes… Et en deux trois mouvements je le fais s’envoler en poussière !

Ce sont des choses qui ne seraient jamais arriver si j’avais abandonner ma carte bleue à la maison (et mon dieu heureusement que je ne peux pas avoir ApplePay) ! Le jour où je serai capable de le faire je serai très fière de moi. Comme le jour où j’ai décidé fermement d’arrêter de fumer et que je suis partie de chez moi, abandonnant mon paquet de tabac à la maison. Je ne suis plus jamais retombée dans la cigarette depuis maintenant 3 ans ! Mais c’est une autre histoire.

En conclusion, j’en suis où ?

Honnêtement je trouve qu’il y a du mieux ! J’arrive beaucoup plus qu’avant à me raisonner, à accepter d’abandonner des achats. Le fait d’essayer les habits fait une grande différence.
Il y a toujours des moments où je commence à ne plus me contrôler et où je pourrai dépenser des milliers !
La différence aussi c’est mon épargne : j’arrive à mettre beaucoup de coté, donc même si je dépense de manière compulsive c’est sur une plus petite somme de base.
C’est souvent à la fin du mois que je me mets à dépenser tout ce qu’il me reste d’un coup et que je creuse le découvert au maximum, donc je sais qu’il faut que j’évite d’aller dans les quartiers de shopping à ce moment là…
S’il y a un conseil en plus que je pourrai donner ce serait de ne plus faire de shopping seule… Je préfère faire mon shopping seule plutôt qu’avec des copines ou mon copain, parce que je suis tranquille, je peux prendre le temps que je veux, etc. mais il est beaucoup plus difficile de se raisonner ! J’ai mon amie Alizé qui est la seule pour l’instant à réussir à me raisonner, enfin elle ne me raisonne pas vraiment, elle m’oblige à sortir de là haha. Je suis frustrée mais au final contente de ne pas avoir dépenser… Mon copain lui a encore du mal à être ferme et me voir frustrée et il faut dire que ce n’est pas la personne la plus raisonnable du monde non plus haha ! 

Voilà pour cette petite mise au point qui est toute aussi longue que mon dernier article sur les achats compulsifs ! J’avais envie de partager avec vous mes avancées et les blocages qui me restaient. 
Si vous avez des conseils ou que vous avez envie de partager votre ressenti et vécu faites-le dans les commentaires, je suis sûre que ça pourrait en aider plus d’un ! 
Sinon je vous invite aussi à aller lire le blog Achatscompulsifsquefaire, qui est entièrement dédié à ce sujet ! Il est très intéressant…

Je vous souhaite une belle semaine, à très vite ! 

Les Couleurs d’une Vie. 🌹

7 réponses sur « Achats compulsifs : des progrès ? »

  1. Dans tes dépenses obligatoires tu mets l’esthétique et pas l’alimentation :p Je pense que tu le comptais mais inconsciemment c’est très drôle que ça passe avant. Sinon je suis une ancienne acheteuse compulsive et je me suis énormément raisonnée ces dernières années. Après mes valeurs éthiques ont pris le pas sur ma façon d’acheter donc comme je ne vais plus dans tous les magasins de fast fashion c’est bien moins tentant. Et quand j’ai encore des crises subites j’achète en seconde main ça me permet de me faire plaisir à petits prix et sans culpabilité 🙂

    Ah et pour l’épargne j’ai un compte bancaire où je peux mettre des sous mais pas les reprendre donc c’est idéal pour épargner ^^

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !
      Si je n’ai pas mis l’alimentation en dépenses obligatoire c’est parce que je vis encore chez mes parents donc je n’ai pas de grosses courses à faire chaque mois, même si je fais souvent des petites courses je n’ai aucune idée de ce que je dépense pour la nourriture chaque mois ! Et quand je parle d’esthétique je parle d’esthéticienne (pas de maquillage etc) voilà pour la petite précision haha
      Merci pour ton partage ! C’est vrai que lorsqu’on commence à avoir des valeurs éthiques ça nous aide à rester dans le droit chemin… J’essaye de ne plus aller dans les enseignes de fast fashion mais il y a des périodes comme en ce moment où j’ai du mal à me faire violence… J’essaye de plus en plus à aller dans les friperies mais on ne peut pas trouver de tout non plus :/
      Je te souhaite une belle journée ! 🙂🌹

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s